Comment apprécier sa propre compagnie ?

Photo credits : Beth Harris

Photo credits : Beth Harris


Il n’y a rien de plus important que d’être à l’aise avec le fait de faire les choses seul(e), apprécier de passer du temps avec soi, pour soi.

Depuis notre plus tendre enfance, nous avons appris à faire les choses en groupe. Chaque activité, chaque séjour était conçu pour être fait et apprécié avec la compagnie d’autres personnes, qu’ils soient des amis, de la famille ou un/une amoureuse. Et même s’il est important d’apprendre à apprécier le temps passé avec les autres, il semble encore plus essentiel d’être capable d’apprécier le temps passé avec soi. Le problème lorsqu’on prend l’habitude de tout faire accompagné est qu’ensuite, faire certaines choses seul peut nous sembler étrange. Je suis moi-même quelqu’un qui aime faire les choses seule (parfois même plus qu’accompagnée). Aller au cinéma ou voir une expo seule, aller prendre un café seul ou faire du shopping. Et la plupart du temps, les gens sont surpris et prononcent la fameuse phrase : “ Quoi? Je ne pourrais pas !”. Et bien c’est le vif du sujet.

Une des raisons expliquant cela est le fait que l’idée même de solitude a une connotation négative dans nos sociétés. Nous avons intégré l’idée qu’être seul est triste, et qu’une personne épanouie est quelqu’un qui est à chaque instant entouré de personnes aimantes et attentionnées. Si l’on observe les séries TV, les films ainsi que les publicités, on remarque qu’une personne supposément heureuse est une personne entourée. Et les personnes socialement décalées sont seules, assises dans un coin. Qui n’a jamais aperçu une personne déjeunant seule au restaurant et ne s’est pas senti mal pour elle ? Et si cette personne appréciait en fait ce moment de solitude ? Et si cela était en fait un choix ? Notre société ne considère pas cela comme étant une possibilité : une personne seule est une personne triste - point barre.

La seconde raison réside dans la peur de se sentir stupide : “ Qu’est ce que je fais maintenant ? Est-ce que les gens me regardent parce que je suis seule dans ce café ? Est-ce bizarre que je sois ici sans personne avec moi ? “. La situation peut sembler étrange au début. Certains aiment se perdre dans leur pensées, rêver les yeux ouverts, alors que d’autres préféreront amener un livre ou bien écouter de la musique. Le but n’est pas d’avoir l’air ou de se sentir productif de quelque manière que ce soit - l’intérêt est de se sentir à l’aise avec soi-même. C’est un vrai challenge qui vous permettra de travailler sur vous-même à bien des niveaux. C’est tout d’abord l’occasion de bosser sur votre esprit jemenfoutiste. Des gens vous fixent ? Rien à foutre ! Et puis, on ne grandit jamais plus que lors des moments où on se sent vulnérable (c’est à dire hors de sa zone de confort). Vous vous sentez bête assis seul dans ce cinéma ? Tant mieux ! À la fin du film, vous réaliserez qu’en fait, ce n’était pas grand chose et vous pourrez être fier(e). Et bonne nouvelle : cela s’améliore avec le temps ! Cependant, sortir n’est pas nécessaire pour apprendre à aimer sa propre compagnie. Le simple fait de rester chez soi en lisant un livre, ou - insérez ici votre activité favorite - est bien assez.

Pour toutes les raisons citées plus haut, cet apprentissage peut se révéler compliqué car cela requiert de se détacher de l’idée communément acceptée selon laquelle “ plus on est de fous, plus on rit”, et qui suppose qu’être seul est quelque chose de triste et gênant. En réalité, c’est un pas important vers l’amour, l’acceptation et la confiance en soi. De manière évidente, la principale raison est le fait que la première personne avec laquelle nous vivons, c’est nous même - alors autant que ce soit agréable. Il n’y a rien de plus triste qu’une personne co-dépendante, incapable de faire quoi que ce soit sans être accompagnée. Être capable de se reposer sur son entourage est positif et important mais la première personne sur qui nous devrions pouvoir nous reposer, c’est nous. Et bien sûr, en tant qu’êtres humains nous avons un besoin d'interactions avec les autres, car nous sommes des animaux sociaux. Mais nous devrions chacun être capables d’être notre propre source de divertissement, notre premier ami. Offrez-vous un brunch en solo, allez voir cette expo que vous vouliez tant faire, faites-vous rire et devenez impatient à l’idée de passer du temps seul(e). Être capable de cela va vous rendre plus fort et booster votre confiance en soi car vous apprendrez à vous suffire à vous même. Et puis, partager du temps avec les autres a encore plus de valeur lorsque le temps passé avec soi est chéri.

par Jessica Ayinda

SUIVEZ NOUS !