Les célébrités devraient-elles être transparentes quant à leur recours à la chirurgie ?

Ces dernières années ont vu l’explosion du mouvement “body positivity” dont l’objectif est de s’attaquer aux standards de beauté afin de donner une vision plus inclusive de la beauté. Les célébrités ont depuis toujours eu recours à la chirurgie esthétique, mais maintenant que la discussion est ouverte, est-ce une devoir moral pour elles de dire quand elles ont subi des opérations à visée cosmétique/esthétique afin de ne pas nourrir le feu des standards de beauté inatteignables? C’est la question que Ruby se pose !

 
Illustration crédits : Anna Sudit. Her  website

Illustration crédits : Anna Sudit. Her website

De Kylie Jenner et Bella Hadid aux stars de Love Island, il semble que nous soyons tous captivés par la question de savoir si oui ou non, les visages et corps des célébrités ont été obtenus grâce à l’utilisation de botox, de Photoshop ou encore s’ils sont le résultats de la chirurgie esthétique. Grâce aux réseaux sociaux qui offrent un déferlement constant de photos sur lesquelles les célébrités affichent un physique parfait 7j/7, il est encore plus facile de spéculer sur leur recours à la chirurgie. Il suffit de jeter un coup d’oeil à la section commentaire du compte Instagram de n’importe quelle célébrité pour trouver des questions sur si oui ou non, celle ci s’est fait gonfler les lèvres ou les seins. Se demander pourquoi nos corps ne sont pas à l’image de cette vision de la perfection affichée par les célébrités fait peut-être écho à nos propres insécurités. Mais en niant le fait d’y avoir eu recours, les célébrités participent à la pression qu’il y a autour de l’image du corps. Est-ce démodé de spéculer là dessus? Cela ne nous regarde-t-il pas ou ces personnes célèbres et influenceurs ont-ils le devoir moral d’être transparents sur les opérations qu’ils subissent?

LA PROMOTION DE STANDARDS IRREALISTES

Le problème des célébrités qui nient avoir subi de la chirurgie esthétique est que cela contribue aux idéaux de perfection que les réseaux sociaux présentent aux yeux des jeunes femmes. Il est décourageant de voir des femmes, surtout de jeunes filles, commenter des photos de célébrités et expliquer que voir ces corps parfaits et toniques les fait détester le leur ou alors qu’elles vont devoir arrêter de manger ou suivre tel régime afin de ressembler à ce à quoi elle souhaitent.

Qu’elles gardent une zone d’ombre autour de la question, évitent tout simplement de révéler la vérité ou qu’elles la nient complètement, les célébrités contribuent à l’établissement des standards de beauté inatteignables que la société impose aux femmes, perpétuant ainsi l’existence des insécurités de ces dernières. La réalité est que certains des mannequins les plus célèbres et célébrités à succès que l’on idéalise comme étant le paroxysme de la beauté doivent sûrement leur apparence à la chirurgie et aux procédures cosmétiques.

Je ne suis en aucun cas anti chirurgie. Je pense qu’il s’agit d’un choix personnel et il n’y a absolument rien de mal à passer sous le bistouri si cela peut faire se sentir bien la personne qui subit l’opération. Mais il est malsain de promouvoir à de jeunes et impressionnables jeunes filles l’idée selon laquelle il est possible de ressembler naturellement aux physiques que l’on voit sur les réseaux sociaux.  S’il n’y a rien de mal à affirmer que les personnes ayant eu recours à la chirurgie sont quand même belles, en niant sa pratique, ces célébrités ne propagent-elles pas un message aux jeune filles leur faisant croire que leurs apparences non naturelles et plastiques sont naturellement atteignables alors que la réalité est différente?

… DEVENANT UN BUSINESS RENTABLE

L’autre problème vient des mannequins et influenceurs ayant subi toutes sortes d’interventions, et qui promeuvent des produits de beauté et cosmétiques en vendant à leur audience que c’est grâce à ces derniers qu’elles ressemblent à ce à quoi elle ressemblent aujourd’hui. Ou Kylie Jenner présentant ses produits d’augmentation du volume des lèvres comme étant la clé pour obtenir des lèvres comme les siennes - au lieu d’admettre qu’elle a eu recours à de la chirurgie. Étant donné que les mannequins attribuent publiquement leurs physique parfaits aux thés détox ou cures de jus plutôt qu’aux transferts de gras et augmentations mammaires, ils ne font que perpétuer les insécurités et encouragent les jeunes femmes à investir dans des produits qui pourraient potentiellement être dangereux pour leur santé physique et/ou mentale - dans le but de faire de l’argent.  

Mais cela devrait-il être de notre propre responsabilité en tant que followers de savoir que ce que l’on voit sur Instagram n’est pas la réalité et que le pouvoir de la chirurgie plastique et de Facetune peuvent parfois nous décevoir?

UN JEU DE SPÉCULATIONs MALSAIN

Les célébrités ont toujours eu recours à la chirurgie esthétique, et ce avant l’apparition des réseaux sociaux. Mais maintenant que nous avons un accès presque constant à leurs vies, nous nous sentons légitimes à les bombarder de spéculations sur le naturel de leurs lèvres. Le problème relève peut-être de la manière dont on cherche à savoir la vérité : les femmes sont encore de nos jours harcelées et brimées pour avoir eu recours à des procédures cosmétiques. Prenez Megan Barton-Hanson de Love Island, qui même avant d’avoir quitté la tristement célèbre villa, a été critiquée pour avoir subi des opérations dont le prix s’élève à des milliers de livres sterling.  Bella Hadid nie avoir subi quelque opération que ce soit mais a été critiquée par des journalistes et des comptes Instagram comme @celebface et @cosmetic.derm qui sont dédiés à évincer les célébrités ayant l’air d’avoir subi des interventions chirurgicales esthétiques.

En spéculant sans arrêt, ces comptes et articles contribuent à la stigmatisation des femmes qui souhaitent refaire leur corps. Chaque femme devrait avoir le droit de faire ses choix sans avoir peur d’être brimée par la suite.

LA TRANSPARENCE AVANT TOUT

Essayer de rendre l’industrie de la beauté plus inclusive et moins basée sur une perfection de l’apparence implique de trouver un compromis entre célébrer la beauté des mannequins et célébrités - qu’ils aient eu recours à la chirurgie ou non - et accepter que ces standards de beauté sont pour la majorité naturellement inatteignables. La star de Love Island Kady McDermott a partagé avec ses followers Instagram l’expérience de son augmentation mammaire : les hauts, les bas, tout en acceptant son corps qu’il soit naturel ou pas. En étant transparentes avec leur audience, les célébrités devraient pouvoir célébrer leur confiance en elles sans contribuer à la diffusion d’idéaux de beauté. On ne devrait pas donner d’importance à si oui ou non une célébrité a subi des opérations, mais on devrait refuser qu’elle prétende que son physique modifié est naturel car cela nourrit des attentes non réalistes.

instagram vs réalitÉ

Cela étant dit, il est important de prendre du recul vis à vis de ce que l’on voit sur Instagram et de se rappeler que la plateforme n’est pas toujours le reflet de la réalité. La vérité, c’est que les grosses célébrités et influenceurs n'admettront pas forcément que leurs corps et visages sont “faux” et même s’ils n’ont subi aucune opération, le pouvoir déceptif de Photoshop, Facetune et des produits cosmétiques peuvent être tout aussi trompeurs. Une dimension nécessaire à une consommation consciencieuse est d’apprendre à reconnaître qu’Instagram n’est pas la vie réelle et qu’il est bien trop facile de faire paraître les choses pour plus parfaites qu’elle ne le sont vraiment.


par Ruby McAuliffe, son blog - Traduit de l’anglais par Jessica Ayinda